Le projet

Une recherche interdisciplinaire sur des herbiers historiques

Le projet « Héritages botaniques des Lumières : exploration de sources et d’herbiers historiques à l’intersection des lettres et des sciences » (projet FNS no 186227) porte sur les collections botaniques de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), Jean-Baptiste-Christophe Fusée-Aublet (1723-1778), Jean-Frédéric Chaillet (1747-1839) et plusieurs de leurs contemporains. Il envisage la botanique du XVIIIe siècle comme un ensemble de savoirs et de pratiques qui mobilisent différents types d’acteurs. L’équipe de chercheurs interroge la valeur historique et scientifique des herbiers anciens, et les possibilités de présenter en ligne ces collections complexes.

Centrée sur des botanistes aux profils complémentaires, la recherche se décline en trois sous-projets :

Le premier s’intéresse aux herbiers de Rousseau et aux spécimens que le philosophe a récoltés ou obtenus auprès d’autres botanistes, parmi lesquels Fusée-Aublet. Un travail alliant botanique, histoire et informatique permettra de reconstituer ces collections, aujourd’hui dispersées, sous la forme d’une base de données et d’un herbier virtuel consultable en ligne.

À partir du cas de Fusée-Aublet, le second sous-projet concerne les botanistes voyageurs qui partent pour l’Amérique. Sur le plan historique, il explore la construction d’un savoir des Antilles et le programme d’une botanique coloniale dirigé depuis Paris. Sur le plan scientifique, il ambitionne notamment de désigner parmi les collections d’Aublet les échantillons d’herbier ayant servi aux descriptions d’espèces et de genres nouveaux pour la science, consignées dans son Histoire des plantes de la Guiane françoise (1775).

Enfin, le troisième sous-projet envisage la botanique à une échelle régionale. Il porte sur les naturalistes neuchâtelois qui ont initié Rousseau à la botanique, tels que Jean-Antoine d’Ivernois (1703-1765) et Abraham Gagnebin (1707-1800), et plus particulièrement sur Chaillet qui joue un rôle important dans l’étude de la flore helvétique au tournant du XIXe siècle.

Interdisciplinaire et collectif, le projet rassemble les compétences de botanistes, d’historiens des sciences et d’historiens de la littérature spécialisés dans l’étude des écrits scientifiques. Soutenu par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (instrument « Sinergia ») et lancé à l’Université de Neuchâtel en 2020, il constitue le noyau d’une réflexion sur l’alliance des sciences et des lettres au XVIIIe siècle. Vous trouverez sur ce site une présentation plus détaillée des axes de recherche, les publications et actualités du projet et la composition de l’équipe.

Axes de recherche

Le projet suit trois axes et s’articule autour de différents botanistes actifs au XVIIIe et au début du XIXe siècles.

Les herbiers de Rousseau

Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) pratique intensément la botanique pendant les quinze dernières années de sa vie, laissant derrière lui de riches manuscrits et des centaines de spécimens végétaux. Un axe du projet est consacré à leur étude et à la constitution d’un herbier virtuel qui rassemblera en ligne l’ensemble de ses collections.

Fusée-Aublet
et le voyage scientifique

Ayant séjourné à l’Île de France et en Guyane, Jean-Baptiste-Christophe Fusée-Aublet (1723-1778) est un auteur de référence dans le domaine de la botanique tropicale. Un axe du projet vise l’inventorisation de son herbier, la reconstitution de son réseau et l’étude de ses méthodes.

Chaillet et la flore neuchâteloise

Dans la Principauté de Neuchâtel, la botanique se développe sous l’impulsion de savants comme Laurent Garcin (né vers 1683, mort en 1751), Jean-Antoine d’Ivernois (1703-1765) et Abraham Gagnebin (1707-1800). Dans leur prolongement, le capitaine Jean-Frédéric Chaillet (1747-1839) complète l’inventaire de la flore locale et constitue un important herbier. Un axe du projet porte sur leurs travaux et sur la pratique de la botanique à l’échelle régionale.

Actualités

Vous trouverez ici les événements scientifiques liés au projet et la liste des publications de ses collaborateurs. Une lettre d’information semestrielle résume ces actualités et offre un aperçu des recherches en cours.

Équipe

Direction

Jason Grant
Requérant, botanique

Nathalie Vuillemin
Requérante, littérature



Adresse

Université de Neuchâtel
Institut de biologie
Projet Botanical Legacies
Rue Émile-Argand 11
CH-2000 Neuchâtel

Postes transversaux

Pierre-Emmanuel DuPasquier
Coordinateur, collaborateur scientifique, botanique

Timothée Léchot
Coordinateur, collaborateur scientifique, littérature

Jämes Ménétrey
Collaborateur scientifique, informatique

Les herbiers de Rousseau

Alexandra Cook
Partenaire scientifique, histoire de la botanique

Takuya Kobayashi
Partenaire scientifique, histoire de la botanique

Dorothée Rusque
Collaboratrice scientifique, histoire

Jérémy Tritz
Collaborateur scientifique, botanique

Fusée-Aublet et le voyage scientifique

Perrine Besson
Doctorante, littérature

Piero Delprete
Partenaire scientifique, botanique

Guilhem Mansion
Collaborateur scientifique, botanique

Thibaud Martinetti
Postdoctorant, littérature

Chaillet et la flore neuchâteloise

Rossella Baldi
Collaboratrice scientifique, histoire

Edouard Di Maio
Collaborateur scientifique, botanique

Philippe Druart
Collaborateur scientifique, botanique

Stéphanie Morelon
Doctorante, botanique

Mathias Vust
Collaborateur scientifique, botanique